Council for the Development of Social Science Research in Africa
Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique
Conselho para o Desenvolvimento da Pesquisa em Ciências Sociais em África
مجلس تنمية البحوث الإجتماعية في أفريقيا


L’environnement, une préoccupation ’’majeure et cruciale’’ pour l’humanité

Number of visits: 3513

Dakar, 1-er sept (APS) - L’administrateur principal du Programme formation, bourses et subventions du Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (CODESRIA), Aminata Diaw Cissé, a indiqué, jeudi à Dakar, que les questions d’environnement constituent aujourd’hui une préoccupation ‘’majeure et cruciale’’ pour la communauté humaine.

‘’Les questions d’environnement sont aujourd’hui des questions majeures, des questions cruciales qui ne se posent pas seulement aux pays du Nord, mais qui se posent à la communauté humaine de manière globale et qui peuvent affecter l’existence humaine’’, a-t-elle notamment indiqué.

Mme Cissé s’exprimait en marge des travaux d’une réunion du Groupe de travail francophone africain sur l’éthique de l’environnement, qui se tient sur deux jours dans la capitale sénégalaise sous l’égide de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Mme Cissé estime qu’il est ‘’donc extrêmement important’’ d’’’essayer aussi de développer sa propre compréhension des problèmes mais aussi des solutions par rapport à ces questions-là à partir d’une perspective africaine’’.

Pour sa part, Julien Daboué, chef de la section Planification et développement des systèmes éducatifs du BREDA a déclaré que la tâche assignée aux participants est ‘’de se doter d’un cadre dans lequel les experts africains puissent réfléchir ensemble, élaborer des coopérations institutionnelles et favoriser des actions concrètes fondées sur des principes que l’éthique aura permis de justifier’’.

Selon lui, au cours des travaux, les participants auront à traiter ‘’de questions qui peuvent avoir une grande sensibilité et une grande urgence politique telles que les enjeux prioritaires pour l’éthique de l’environnement en Afrique, leurs fondements, l’élaboration de leurs principes, leur application à la décision publique’’.

Des experts en provenance du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, de la République démocratique du Congo, de la Côte d’Ivoire, de la République de Guinée, de Madagascar, du Mali, du Niger, du Togo et du Sénégal ont pris part à l’ouverture de la rencontre.




Comments