Council for the Development of Social Science Research in Africa
Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique
Conselho para o Desenvolvimento da Pesquisa em Ciências Sociais em África
مجلس تنمية البحوث الإجتماعية في أفريقيا


Démocratisation et intégration sociopolitique des minorités ethniques au Cameroun : Entre dogmatisme du principe majoritaire et centralité des partis politiques

Démocratisation et intégration sociopolitique des minorités ethniques au Cameroun : Entre dogmatisme du principe majoritaire et centralité des partis politiques. Ibrahim Mouiche. Dakar, CODESRIA, 2012, 224 p., ISBN : 978-2-86978-534-2

Number of visits: 1665

L’impératif démocratique, avec ses défis, s’est superposé à celui, ancien mais toujours d’actualité, du développement. Si cet idéal a un sens, c’est celui de convertir les pays africains en un espace public bâti sur le débat pluraliste, sur les institutions qui garantissent le succès de ce débat dans le jeu serein des pouvoirs et des contre-pouvoirs. C’est aussi celui de les doter d’une démocratie fondée sur la force de la rationalité qui cherche les solutions les plus fertiles aux problèmes des populations, et sur l’éthique d’une responsabilité collective dans la quête de la justice sociale et du bonheur du plus grand nombre. C’est enfin une nécessité pour des minorités ethniques, des catégories sociales, y compris des femmes et des enfants, des groupes défavorisés, etc. qui n’ont pas toujours la liberté et les moyens de se protéger contre l’arbitraire et de se faire entendre afin de peser sur les décisions qui affectent leur existence. Aussi, dans le champ africain, est-il tenu comme de meilleur ton de s’intéresser à l’univers des dominés, du « bas », à la résistance ou, selon des préoccupations volontaristes, aux thèmes du développement, de la démocratisation. Cette question est d’autant plus pertinente que depuis les années 1990, la recherche sur les politiques de l’ethnicité, de l’appartenance et de la citoyenneté en Afrique s’est élargie à la problématique de l’autochtonie.

Cette étude porte sur l’intégration sociopolitique des minorités ethniques dans ce nouveau contexte de démocratisation au Cameroun. L’interrogation principale est de savoir si le multipartisme et la démocratisation ouvrent de nouvelles perspectives à ces groupes dominés, ou si, dans le cas contraire, ce changement politique minerait plutôt leur position : ouverture en termes de leur participation à la vie politique, d’amélioration de leurs conditions de vie et, dans la perspective des mouvements sociaux, en termes d’organisation et de création d’associations de défense de leurs intérêts. Affaiblissement en termes de perte des acquis sociopolitiques de la période du parti unique.

Ibrahim Mouiche est Maître de Conférences au Département de Science politique à l’Université de Yaoundé II au Cameroun.
Il est actuellement chercheur-résident du Netherlands Institute for Advanced Studies in the Humanities and Social Sciences.

Texte intégral




Comments