Council for the Development of Social Science Research in Africa
Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique
Conselho para o Desenvolvimento da Pesquisa em Ciências Sociais em África
مجلس تنمية البحوث الإجتماعية في أفريقيا


Avis de vacance du poste de Directeur de l’Institut International de l’UNESCO pour le Renforcement des Capacités en Afrique (IIRCA)

Number of visits: 495

APERÇU DES FONCTIONS DU POSTE

L’Institut international de l’UNESCO pour le renforcement des capacités en Afrique (IIRCA) fait partie intégrante du Secteur de l’éducation de [’Organisation et jouit. en vertu de ses statuts, de l’autonomie fonctionnelle, sous la supervision de son Conseil d’administration. L ’IIRCA s’attache à promouvoir une approche intégrée du
renforcement des capacités qui inclut la formation, la recherche et l’assistance technique dans des domaines tels que les politiques efficaces de perfectionnement des enseignants, l’assurance qualité et une meilleure gestion des établissements de formation des enseignants. II répond aux questions liées aussi bien à la demande qu’à l’offre d’enseignants et fait en sorte que les institutions éducatives d’Afrique œuvrant dans le domaine de la formation des enseignants aient accès aux plus récents travaux de recherche et exemples de bonnes pratiques.

Sous l’autorité de la Directrice générale de l’UNESCO et la supervision directe du Sous-Directeur général pour l’éducation, le/la titulaire assure la direction intellectuelle et définit une vision stratégique pour le programme et le personnel de l’IIRCA. En outre, il/elle propose au Conseil d’administration de l’IIRCA, pour approbation, les stratégies à moyen terme et les plans opérationnels de l’Institut, ainsi que les budgets correspondants. Le/la titulaire veille également à ce que l’IIRCA contribue pleinement à la réalisation des objectifs de l’UNESCO.

Guidé(e) par les orientations générales fixées par le Conseil d’administration pour le programme et budget de l’IIRCA, le/la titulaire est chargé(e) d’administrer l’Institut, d’élaborer et d’exécuter son programme et budget, ainsi que d’en rendre compte. Les responsabilités du/de la titulaire comprennent également : la planification, le recrutement et la gestion des performances des ressources humaines, en vue de constituer des équipes motivées et efficaces dotées des compétences adéquates pour atteindre les objectifs de l’IIRCA : la mobilisation de ressources: la promotion de l’IIRCA à l’extérieur et les relations avec les partenaires financiers et les ministères de l’éducation, ainsi qu’avec les autres parties prenantes de l’IIRCA. II/elle entretiendra également une coopération étroite avec la Commission de l’Union africaine, les
autorités nationales, les autres institutions du système des Nations Unies, les banques de développement, les ONG et les organisations bilatérales, afin de mettre en oeuvre, superviser et évaluer des programmes dans le domaine des politiques de perfectionnement des enseignants.

QUALIFICATIONS REQUISES

FORMATION
- Diplôme universitaire supérieur (de préférence doctorat ou équivalent) dans des domaines en rapport avec l’éducation, la planification de l’éducation, l’administration de l’éducation, la conception de programmes de formation et l’économie de l’éducation.

EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE
- Au moins 15 ans d’expérience pertinente des questions d’éducation dans les pays d’Afrique subsaharienne à des postes de direction, tant au niveau international que national, dont au moins 6 ans au niveau international, étayée par plusieurs années d’expérience en matière de politiques relatives aux enseignants, d’enseignement à distance, de planification et de gestion de projets et de méthodes de recherche.

L’UNESCO s’attache à promouvoir J’égalité des sexes et l’équilibre géographique au sein du Secrétariat.
En conséquence, les femmes sont vivement encouragées à se porter candidates, de même que les ressortissants d’États membres non représentés ou sous·représentés. Les personnes handicapées sont également encouragées à postuler.
Une mobilité mondiale est requise, car les fonctionnaires sont appelés à exercer leurs fonctions dans d’autres lieux d’affectation, en vertu de la politique de mobilité géographique.

L’UNESCO NE PREND DE FRAIS À AUCUNE ÉTAPE DU PROCESSUS DE RECRUTEMENT.




Comments