Council for the Development of Social Science Research in Africa
Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique
Conselho para o Desenvolvimento da Pesquisa em Ciências Sociais em África
مجلس تنمية البحوث الإجتماعية في أفريقيا


Le CODESRIA, la Guilde Africaine des Réalisateurs et Producteurs et le Festival Panafricain du Cinéma & de la Télévision de Ouagadougou, (FESPACO)

Nombre de visites : 2067

annoncent :

« Des planches à l’écran : interface entre le théâtre et le film africains »

Atelier international organisé dans le cadre de la 24ème édition du FESPACO
du 28 février au 1er mars 2015
à Ouagadougou, Burkina Faso

Le Conseil pour le Développement de la Recherche en Sciences Sociales en Afrique (CODESRIA), en partenariat avec la Guilde Africaine des Réalisateurs et Producteurs et le Festival Panafricain du Cinéma & de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO), a le plaisir d’annoncer la tenue, du 28 février au 1er mars 2015, à Ouagadougou (Burkina Faso), d’un atelier de deux jours sur le thème « Des planches à l’écran : interface entre le théâtre et le film africains ».

Créé en 1969, le FESPACO se tient tous les deux ans. Son objectif est de promouvoir le développement de l’industrie cinématographique africaine en servant de vitrine, d’espace de débats et de célébration du septième art sur le continent, tout en contribuant images, vision et acteurs africains au paysage cinématographique mondial.

Cet atelier est une des nombreuses autres activités marquant cette 24ème édition du FESPACO, qui se tiendra du 28 février au 7 mars 2015, sur le thème : « Cinéma africain : production et diffusion à l’ère du numérique ».

Cet atelier s’insère dans un programme plus large du CODESRIA dont l’objectif est d’explorer de nouvelles voies de recherche et d’excellence créative dans une discipline importante mais souvent négligée : les sciences humaines africaines. Ce programme met l’accent sur les interconnexions entre sciences humaines et sciences sociales susceptibles de jouer un rôle fondamental dans la promotion et la diffusion de la culture. Depuis 2007, le CODESRIA, dans le cadre de ce programme, organise, des forums pendant le FESPACO. Ces rencontres offrent des opportunités de débat autour du cinéma et de la production de films en Afrique. L’atelier 2015 revêt pour le Conseil, un cachet tout particulier. En effet, il constitue un prélude à la 14ène Assemblée Générale du CODESRIA prévue à Dakar (Sénégal), du 8 au 11 juin 2015, autour du thème suivant : Créer l’Afrique de demain dans un contexte de transformations mondialisées : enjeux et perspectives.

Le thème de l’atelier 2015, « Des planches à l’écran : interface entre le théâtre et le film africains », est la suite logique de celui organisé en 2013 et intitulé « Panafricanisme, récits/ histoires de l’Afrique : du mot à l’écran ». Ces deux thèmes explorent les dimensions étroitement liées des manières de percevoir le film, en tant qu’art nouveau, comme le prolongement technique et esthétique d’une forme d’art plus ancienne qu’est la littérature, et la littérature elle-même, en tant qu’art écrit, comme le prolongement de l’art ancestral du conte, présent dans la tradition orale.

Une illustration parfaite serait le Ghanaian Concert Party, une tradition de théâtre populaire itinérant, jadis réputé pour ses tournées nationales couvrant les centres urbains et les zones rurales, aujourd’hui plus connu pour ses représentations au Théâtre National d’Accra. Ces représentations sont filmées puis diffusées par la Télévision Ghanéenne dans tout le pays. De tels exemples peuvent être cités dans plusieurs autres pays africains, notamment le Nigerian Travelling Theatre (théâtre itinérant nigérian).

La session 2015 de cet atelier nous renvoie également au 3ème atelier organisé autour du thème : « Film et vidéo en Afrique & impact social des nouvelles technologies », qui s’est tenu en 2011. Celui-ci a été l’occasion de débattre et d’analyser l’impact économique, esthétique et social du phénomène du film vidéo en Afrique. Ce fut l’occasion pour les participants d’explorer la relation entre les nouvelles technologies, la littérature et le film africains contemporains, puis de déterminer les enseignements que les vidéastes pourraient tirer de leurs prédécesseurs du milieu de la littérature et du film et vice-versa. La thématique et l’esthétique de la narrative des films vidéo pourrait-elle, par exemple, être améliorée avec l’apport d’écrivains et réalisateurs de films d’auteur africains ? Inversement, les réalisateurs francophones pourraient-ils apprendre du système de vedettariat de Nollywood et Gallywood ? Pour finir, les participants se sont penchés sur l’accueil par le public africain du film vidéo comme un élément constitutif de nouveaux sites démocratiques, de nouvelles formations subjectives, et d’aspirations socio-économiques jusque-là absents du film et de la littérature classiques.

Cette année, le thème de l’atelier offre, encore une fois, l’occasion de méditer sur un certain nombre de sujets d’une importance clé pour le développement du cinéma africain, en tant que nouvelle forme de théâtre :

- L’exemple des grands réalisateurs africains ayant débuté leur carrière comme romancier ou dramaturge (Sembene Ousmane, Kwaw Ansah, et d’autres) ;
- Les défis techniques et narratifs, , opportunités et possibilités d’adaptation du texte aux théâtre, puis du théâtre à l’écran ;
- Le film vidéo : une version nouvelle/ contemporaine du conte traditionnel ;
- Le pouvoir de communication du récit de film —au-delà du verbe, au-delà des barrières linguistiques ;
- Les écoles de théâtre et la formation d’une nouvelle génération de réalisateurs/ artistes/ techniciens africains ;
- La révolution numérique et les opportunités d’une nouvelle ère du film africain ;
- Le film documentaire : défis et possibilités spécifiques ;
- Film/ Vidéo et économie créative en Afrique ;
- Etc.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Manthia Diawara

manthia.diawara@nyu.edu

Kofi Anyidoho

k.anyidoho@gmail.com

ou
Secrétariat du CODESRIA

BP 3304 Dakar, CP 18524 Sénégal

Tel : +221 33 825 98 22/23

Fax : +221 33 824 12 89

E-mail : humanities.programme@codesria.sn

février 16 2015



Commentaires