Council for the Development of Social Science Research in Africa
Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique
Conselho para o Desenvolvimento da Pesquisa em Ciências Sociais em África
مجلس تنمية البحوث الإجتماعية في أفريقيا


500 chercheurs pensent l’Afrique

Environ 500 intellectuels et décideurs sont attendus du 8 au 12 juin 2015 à Dakar au Sénégal à la faveur de la 14ème Assemblée générale du Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (Codesria).

Number of visits: 373

Le thème retenu est : « Créer l’Afrique de demain dans un contexte de transformations mondialisées : enjeux et perspectives ». Cette importante rencontre sera présidée par le président sénégalais Macky Sall au cours de laquelle plus de 150 communications seront prononcées. Analysant le thème de la 14ème Assemblée générale, le chef de programme « Recherche » du Codesria, Dr. Carlos Cardoso, déclare : « La question de la transformation des sociétés africaines est revenue en force dans l’agenda politique. Elle est même devenue un thème récurrent dans plusieurs forums après l’échec des différentes tentatives de promotion du développement de l’Afrique. Plusieurs Plans ont été essayés : le Plan de Lagos en est un exemple parmi tant d’autres. En parlant cette fois-ci de transformation, on assiste à un changement de discours. Au lieu de trop miser sur l’apport de l’extérieur que ce soit sous forme d’aides publique, d’investissements étrangers et autres, l’accent est mis sur la mobilisation de ressources internes tenues par des politiques qui misent sur la transformation des produits africains, donc sur l’industrialisation et la création d’emplois ».

Se projetant dans le futur, il assure : « Cela va se passer ou est en train de se passer dans un contexte mondial qui est nouveau, dans lequel l’Afrique est regardée autrement par ses partenaires externes. La croissance rapide soutenue d’un certain nombre d’économies africaines pendant les dix dernières années fait que l’Afrique est perçue avec beaucoup plus d’espoir et d’intérêt, mais aussi de respect. Ces mêmes données font aussi que les leaderships africains parlent d’économies et de pays émergents en se référant à l’évolution sur le continent ».

Il en arrive à la conclusion que « devant un tel scénario les Africains sont dans le droit d’envisager et de s’engager dans la construction du futur avec beaucoup plus d’optimisme ».

Les assemblées générales du Codesria demeurent l’un des plus grands moments de rassemblements des chercheurs africains en sciences sociales. Elles comprennent deux parties : une scientifique et autre politico-administrative. Un des moments forts de l’Assemblée générale sera l’élection d’une nouvelle direction et l’adoption probable d’une nouvelle « charte » ce qui va se faire avant et après la partie scientifique.

Source : http://magazinedelafrique.com/500-chercheurs-pensent-lafrique/




Comments