Council for the Development of Social Science Research in Africa
Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique
Conselho para o Desenvolvimento da Pesquisa em Ciências Sociais em África
مجلس تنمية البحوث الإجتماعية في أفريقيا


Nkolo Foe

Vice President

Number of visits: 1229

Nkolo Foé est camerounais, né en 1955 à Obak (Okola). Etudes à l’Université de Yaoundé et à l’Université Laval (Québec), il est Professeur titulaire à l’Ecole normale supérieure de Yaoundé 1. Ancien Chef du Département de philosophie, après l’Institut des sciences humaines où il fut Chef du service de la recherche, il est Co-fondateur du Club de philosophie Kwame Nkrumah et a été Evaluateur pour : l’Agence universitaire de la Francophonie (Pôle d’Excellence Régional du Rwanda), auteur du Rapport d’étape (2004), co-auteur du Rapport final (2006) ; la Fédération internationale des Sociétés de philosophie, Président du Panel Philosophie et économie et Co-président du Panel Philosophie de la globalisation aux Congrès mondiaux de la philosophie de Séoul et d’Athènes ; les Europeans Institutes of Advanced Studies et le Réseau Français des Instituts d’études Avancées. Coordinateur scientifique pour l’Afrique du Manuel de philosophie Sud-Sud (UNESCO), il fut Résident à l’IEA de Nantes (2006 ; 2009), Directeur d’études associé à la Maison des sciences de l’homme de Paris (2008), Professeur invité au Brésil (Brasilia, UFPR, UFBA) et participa à l’Advanced Policy and Research Dialogue (CODESRIA) d’Abuja (2005) sous l’égide des Présidents Olusegun Obasanjo et Abdoulaye Wade et à la Table ronde sur l’Index Mo Ibrahim sur la gouvernance en Afrique (Dakar, 2008). Il est Collaborateur scientifique expert de l’Agence universitaire de la Francophonie à titre honorifique (2006). Partisan du panafricanisme et du dialogue philosophique et scientifique Sud-Sud, Nkolo Foé milite pour un soutien actif des Etats de l’Union africaine aux diasporas d’Amérique latine et des Caraïbes (accueil des étudiants, bourses d’études, subventions, facilités diplomatiques), d’où ses initiatives en matière de partenariats scientifiques et pédagogiques avec l’Amérique latine.

Ses centres d’intérêt scientifiques sont : la philosophie africaine, les transitions culturelles postmodernes, le postcolonialisme, le genre, les mutations épistémologiques et méthodologiques en sciences sociales, les réformes néolibérales en éducation, les savoirs endogènes.

Bibliographie indicative : Le Sexe de l’État, PUY, Yaoundé, 2002 ; « Le Postmodernisme et le nouvel esprit du capitalisme. Sur une philosophie globale d’Empire (Préface, Samir Amin), CODESRIA, 2008 ; Philosophy Manuel. A South-South Perspective, Unesco, 2014 ; « Les politiques de la philosophie en Afrique », in Diogène, n° 235-236, 2011, pp. 182-199 ; 5.“Africa em dialogo, Africa em autoquestionamento: universalismo ou Provincialismo? Acomodacao de Atlanta ou Iniciativa historica?”, in Educar em Revista, n° 47, 2013, pp. 175-228 ; “A questao negra no Mundo moderno”, in Sankofa. Revista de Historia de Africa et de Estudos da Diaspora Africana, 8-Ano IV, Nº 8, Dezembro/2011; 7. « Entre Négritude et postcolonie : la satire de Dakar », in Bulletin du Codesria, N° 1-2, 2008, pp. 70-75. “Relativisme et polarisation du monde: une contradiction majeure du capitalisme historique”, in Journal of Philolosophical Research, Vol. 37, Issue Supplement, 2012, Selected Papers from the XXII Congress of Philosophy 2008, pp. 19-28.




Comments