Council for the Development of Social Science Research in Africa
Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique
Conselho para o Desenvolvimento da Pesquisa em Ciências Sociais em África
مجلس تنمية البحوث الإجتماعية في أفريقيا


Rencontre de préparation du Rapport sur la gouvernance en Afrique (RGA III) « Gérer la diversité dans les élections en Afrique » (3-4 mars 2010, Dakar, Sénégal)

Number of visits: 1462

Dans le cadre de la préparation du Rapport sur la gouvernance en Afrique (RGA III), la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA), en collaboration avec le Conseil pour le Développement de la Recherche en Sciences Sociales en Afrique (CODESRIA), invite la presse nationale et internationale à la rencontre d’experts qu’elle organise les 3 et 4 mars 2010 à l’hôtel Pullman (ex Sofitel Téranga) de Dakar. Cette réunion se déroulera sur le thème « Gérer la diversité dans les élections en Afrique ».

Les figures de proue de la recherche sur la gouvernance en Afrique et dans le monde, ainsi que les membres de plusieurs commissions électorales autonomes basées dans différents pays du continent prendront part à cette importante rencontre. A cela s’ajoutent les organisations continentales et internationales ainsi que les institutions de recherche qui sont des partenaires stratégiques dans le processus de préparation du RGA parmi lesquels figurent la Commission de l’Union africaine, le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP), la Banque africaine de développement (BAD), le Programme des Nations unies pour le de développement (PNUD), la Division électorale des Nations unies (EAD), l’Organisation pour la recherche en sciences sociales en Afrique orientale et australe (OSSREA), ainsi que des organisations de la société civile.

Le Rapport sur la gouvernance en Afrique (RGA) est actuellement l’étude la plus édifiante et la plus consultée en matière de gouvernance en Afrique. Le premier rapport de ce genre a été publié en 1995 et couvrait 27 pays Africains. Le second qui couvrait 35 pays a été publié en 2009. Les sous-thèmes, qui jusque là ont été pris en compte dans les rapports précédents, concernent entre autres la gouvernance politique, la gouvernance économique et l’administration financière du secteur public, la gouvernance des entreprises et le développement du secteur privé, les mécanismes de contrôle, l’efficacité des institutions et la transparence de l’exécutif, les droits de la personne et l’Etat de droit, la corruption et le développement des capacités en matière de gouvernance.

Basé sur une approche décentralisée, le rapport constitue une synthèse des rapports nationaux soumis par des institutions nationales indépendantes de recherche qui sont identifiées pour le processus. Cette approche méthodologique, adoptée par la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA), lui assure un caractère inclusif basé sur une large consultation. De leur côté, les institutions de recherche des pays concernés s’organisent en comités de pilotage composés de différents acteurs de la société et organisent deux ateliers, un pour la méthodologie de recherche et un pour la validation du processus et des résultats.

Dans cette optique, le RGA III examinera à la loupe la diversité ethnique dans les pays africains qui, au lieu d’être un atout pour des transitions politiques pacifiques et pour l’union des peuples, sert plutôt d’outil pour la division instrumentalisée des communautés. Les recommandations du Rapport porteront essentiellement sur l’optimisation de la diversité pour la promotion de la bonne gouvernance, des élections transparentes et d’une transition politique pacifique dans les sociétés multiculturelles.

La valeur et l’importance stratégique du Rapport résident dans le fait qu’il identifie les déficiences de la gouvernance dans les institutions africaines et émet des recommandations en vue de son amélioration. Grace à la pertinence de son mécanisme de suivi et évaluation du progrès de la gouvernance dans les pays africains, le RGA est devenu un outil incontournable pour la réforme politique, pour le renforcement du dialogue politique sur la gouvernance en Afrique. Il est aussi une référence pour l’identification des meilleures pratiques dans la gouvernance de nos institutions. Il contribue à une meilleure connaissance des tendances de la gouvernance et des défis, et favorise ainsi une intervention efficace pour l’amélioration de la gouvernance en Afrique. En effet, le Rapport constitue un document de base essentiel pour le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP). Le RGA est dès lors, un outil fondamental consulté par les décideurs politiques, les intellectuels, mais aussi les organisations de la société civile.

À propos du CODESRIA

Le Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (CODESRIA) est une organisation panafricaine indépendante née en 1973 de la volonté des chercheurs africains en sciences sociales de développer des capacités et des outils scientifiques susceptibles de promouvoir la cohésion, le bien-être et le progrès des sociétés africaines.

Renseignements
Secrétariat exécutif
(221) 33.825.98.22
codesria[@]codesria.sn




Comments