Council for the Development of Social Science Research in Africa
Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique
Conselho para o Desenvolvimento da Pesquisa em Ciências Sociais em África
مجلس تنمية البحوث الإجتماعية في أفريقيا


Pr. Ernest Wamba-Dia-Wamba (1992-1995)

Nombre de visites : 3584

Ernest Wamba dia Wamba est né en 1942, à Sundi-Lutete, dans le Bas-Congo (RDC). Il est allé à l’école primaire dans l’école une mission suédoise. Il a grandi à l’époque ou le prophétisme de Simon Kimbangu et l’agitation politique conduite notamment par l’Association des Bakongo (ABAKO) mena à l’indépendance du Congo belge. Quad l’ABAKO éclata en deux tendances, il prit le parti de la fraction dirigée par Daniel Kanza. À la fin de ses études secondaires, il reçut une bourse de l’Institut Afro-américain (African-American Institute) pour étudier aux États-Unis.

Il a étudie à la Western Michigan University à Kalamazoo, où il a rédigé un mémoire portant sur les philosophes Maurice Merleau-Ponty et Jean-Paul Sartre. Il a ensuite étudié au Claremont Colleges avant d’enseigner à la Brandeis University ou il fut associé avec Peter F. Drucker. Il enseignât par la suite à l’Université Harvard de Cambridge (Massachussetts).

Aux Etats-Unis, il épousa une afro-américaine et s’impliqua dans le mouvement des Droits civiques. Lorsque la décolonisation de l’Afrique commença, il a rejoint les comités de soutien de différents mouvements panafricanistes existant aux États-Unis.

En 1980, il regagna l’Afrique pour être professeur d’Histoire à l’Université de Dar es Salaam (Tanzanie). Cependant, lors d’une visite dans le village de ses parents en 1981, Ernest Wamba dia Wamba fut arrêté par le régime de Mobutu Sese Seko et emprisonné pendant un an pour avoir écrit un article considéré comme subversif. Il devint par la suite une figure des milieux académique et politique en Afrique. Fondateur et président du club de philosophie de l’Université de Dar-Es-Salaam, il fut président du Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (CODESRIA) entre 1992 et 1995. Expert de la palabre et d’autres formes locales de démocratie africaine, il a participé à la Conférence nationale souveraine organisée de 1990 à 1992 au Zaïre. En 1997, il a co-publié avec Jacques Depelchin le livre intitulé African Declaration Against Genocide. Plus récemment, en 2009, il a écrit un ouvrage intitulé « Política Africana Contemporânea : O Caso da República Democrática do Congo ».

juin 21 2011



Commentaires