Council for the Development of Social Science Research in Africa
Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique
Conselho para o Desenvolvimento da Pesquisa em Ciências Sociais em África
مجلس تنمية البحوث الإجتماعية في أفريقيا


Cultures juvéniles africaines et la révolution des TIC

2007

Nombre de visites : 2321

Le thème choisi pour la session 2007 de l’Institut est : Cultures juvéniles africaines et la révolution des TIC. C’est un thème important à étudier non seulement à cause de la place de plus en plus grande des technologies de l’information et de la communication dans les vies et la vision des jeunes membres de la société mais également à cause de la variété de cultures et de sous-cultures qui se construisent autour d’elles dans la création de l’identité contemporaine des jeunes. La révolution mondiale des TIC a des impacts concrets dans l’usage des ordinateurs, des programmes informatiques et des services internet de plus en plus nombreux. Ces TIC ont, de diverses manières, eu un effet dont les conséquences sur les transformations des pratiques sociales et les modes d’organisation économique ont été largement étudiées. Certes, il reste beaucoup à comprendre sur le rôle des TIC dans la transformation des sociétés et des économies africaines, il n’en demeure pas moins des enjeux dans l’évaluation des réponses données, par les acteurs sociaux, à l’implication des nouvelles TIC dans les processus socio-économiques et politiques contemporains. A cet égard, les jeunes sont particulièrement ciblés, en tant que catégorie sociale la plus favorable aux changements technologiques, et qui dans tous les cas sont parmi les plus nombreux et les plus prompts à l’utilisation d’innovations technologiques. Aux mains des jeunesses africaines, comme ailleurs dans le monde, les TIC sont devenues un outil puissant dans la formation et la reformation des identités et sont porteuses d’implications générationnelles et inter-générationnelles ; les TIC ont également créé de nouvelles cultures et sous-cultures qui ont fait l’objet de commentaires anecdotiques mais jamais de recherches systématiques. Comment, par exemple, le téléphone portable est-il devenu une part de l’identité des jeunes et quelles cultures et sous-cultures se sont développées autour ? Comment les TIC affectent-elles les perceptions et les relations intergénérationnelles ? Quels types de communautés, réelles et virtuelles, sont en train d’être créées par une génération de jeunes africains adeptes de l’internet et du cyber espace ? Les réponses à ces questions et d’autres demandent une recherche empirique susceptible d’aider la communauté de chercheurs à mieux comprendre la dialectique des TIC en relation avec la jeunesse en Afrique. Dans quelles conditions les TIC donnent-elles le pouvoir et dans quelles circonstances deviennent-elles la cause de leur impuissance ? Les jeunes africains sont-ils uniquement des consommateurs dans le marché des TIC ou sont-ils des créateurs novateurs à l’avant-garde de l’adaptation des technologies aux exigences de l’environnement local dans lequel ils vivent ? Les TIC et l’universalité qu’elles impliquent dans certains cas sont-elles la preuve de l’émergence d’une nouvelle génération de citoyens mondiaux ou annonciatrices de nouvelles frontières qui demandent à être franchies ?

A travers le thème de la session 2007, les participants à l’Institut sont invités à entreprendre une évaluation critique des différentes dimensions des cultures et sous cultures juvéniles associées aux TIC. Ils serontencouragés à revisiter la littérature qui émerge du thème, à analyser les preuves empiriques émanant à la fois de leur propre travail de terrain et d’autres sources, à construire des outils conceptuels, théoriques et méthodologiques qui aideraient à approfondir les connaissances, et faire avancer le débat, et à considérer les enjeux d’une recherche plus approfondie dans ce domaine. Parmi les sujets que l’Institut abordera, il y a : les modèles de communications des jeunes à l’ère des TIC , y compris les textos, la messagerie instantanée, les réseaux, les communautés de partage du téléphone portable, etc ; les manifestations populaires et élitistes juvéniles autour des TIC ; les jeunes dans le cyber espace et les communautés virtuelles ; l’émergence de nouvelles sphères publiques comme conséquence du déploiement des TIC par les jeunes ; les modes de consommation des jeunes, y compris de la mode vestimentaire et de la musique, en liens avec les TIC ; les nouveaux processus et formes de construction de valeur parmi les jeunes à l’ère numérique ; la diversité des questions de genre et de schémas inhérents aux cultures de jeunes autour des TIC ; et la contestation et la solidarité des jeunes dans l’ère cybernétique.

décembre 28 2009



Commentaires