Council for the Development of Social Science Research in Africa
Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique
Conselho para o Desenvolvimento da Pesquisa em Ciências Sociais em África
مجلس تنمية البحوث الإجتماعية في أفريقيا


L’Afrique et les défis de développement du nouveau millénaire

23-26 avril 2002, Accra (Ghana)

Nombre de visites : 4894

En 1980, les leaders africains se sont réunis au Nigeria pour adopter le Plan d’action de Lagos qui était perçu comme un plan africain destiné non seulement à endiguer les crises qui se développaient dans les économies africaines mais aussi à faire face aux problèmes constants de sous développement sur le continent. Cependant, l’encre du plan d’action de Lagos s’est à peine asséchée que la Banque mondiale a publié son fameux rapport de Berg qui a préparé le terrain pour l’imposition du programme d’ajustement structurel orthodoxe et néo-libéral aux pays africains. Pendant les deux décennies qui suivirent, les pays africains, sous la peine des conditionnalités des bailleurs de fonds, ont été contraints à mettre en œuvre des mesures qui ont essentiellement compliqué les problèmes économiques de l’Afrique. Face à l’épuisement des possibilités du Consensus de Washington qui constitue le fondement des mesures d’ajustement orthodoxes, l’on est une fois encore à la recherche d’autres paradigmes de développement capable de transformer l’Afrique. Les initiatives, telles que le discours de la renaissance prononcé par le Président Thabo Mbeki à Cape Town, le Plan d’action du Millénaire (PAM), conjointement formulé par le Président sud-africain, le Président Obasanjo et le Président Bouteflika ainsi que le Plan Omega d’Abdoulaye Wade qui ont été fusionnés et au départ dénommé « Nouvelle initiative africaine (NIA) » et pré- sentement le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), démontrent que des efforts politiques sont en cours en vue d’assurer que le 21ème siècle et le nouveau millénaire n’échappent à l’Afrique.

Ironiquement, ces initiatives qui ont abouti à l’adoption du NEPAD se poursuivent au même moment où la Banque mondiale dévoile sa publication sur les moyens par lesquels l’Afrique pourrait revendiquer le 21ème siècle. Il semble qu’une nouvelle course visant la définition des paramètres et de la substance du programme de développement de l’Afrique s’est déclenchée. Quelle voie prendra l’Afrique, sous la direction de qui et quels seront les mécanismes ?

Le Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (CODESRIA) et Third Word Network (TWN) Africa invitent les intellectuels et les militants de la société civile de l’Afrique à soumettre des propositions de communication dans le but de permettre un examen critique de la recherche de cadre alternatif de développement pour l’Afrique en dehors de l’ajustement structurel. Cette conférence vise à assurer une plus grande dissémination du contenu de ces documents importants parmi les intellectuels, les décideurs et les militants africains, à initier un débat sur les mérites de ces publications dans l’espoir que d’autres perspectives des politiques alternatives de développement de l’Afrique vont émerger ainsi qu’à établir un réseau d’intellectuels africains qui s’intéressent à la recherche en vue des plaidoyers en faveur des perspectives de politique de développement qui seraient différentes de celles des réseaux parrainés par la Banque mondiale.

Parmi les questions qui seront abordées lors de la conférence figurent : l’expérience des vingt années de (mauvais) ajustement en Afrique, les perspectives de la mise au point d’une stratégie africaine de développement dans le contexte du processus de mondialisation, les points communs et les différences entre les diverses initiatives qui ont été consolidées en NEPAD, un examen du NEPAD par rapport au Plan d’Action de Lagos, le NEPAD par rapport à l’ajustement structurel et la publication de la Banque mondiale intitulée : L’Afrique peut-elle réclamer le 21ème siècle ?, la place du NEPAD dans le contexte du Projet Panafricain, y compris la renaissance de l’intégration/coopération sous-régionale et continentale, le volet du développement du NEPAD et les questions stratégiques qui sont liés à sa mise en œuvre.

Thèmes de la conférence

- Du Plan d’action de Lagos au NEPAD
- Développement et réduction de la pauvreté
- L’Afrique et le régime mondial du commerce
- Citoyenneté, démocratie et développement
- Le rôle de l’Etat dans le processus de dévelop- pement
- Financement pour le développement
- Agriculture et industrie
- Education et santé
- Leçons tirées de l’expérience des autres régions en développement
- Points de vue alternatifs sur un programme de développement élargi

janvier 13 2002



Commentaires