Weiss Architecture Studio

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae lorem.

Council for the Development of Social Science Research in Africa

       

       

Bourses et subventions

Soutien du CODESRIA aux doctorants (Collège des mentors académiques principaux)

Depuis 1988, le CODESRIA soutient les étudiants de maîtrise inscrits dans les universités africaines, à travers le Programme des petites subventions pour la rédaction de leur mémoire. Au fil du temps, ce programme a été modifié pour n’accepter que les étudiants en doctorat, dans le but ultime de répondre au défi émergeant de l’encadrement doctoral en sciences sociales et humaines dans les universités africaines. Cela a conduit à la création d’un Collège des mentors académiques principaux pour soutenir les doctorants inscrits dans les universités africaines en 2016.

Le Collège est composé d’universitaires chevronnés de la diaspora (mentors) dans le domaine des sciences sociales et humaines, qui donnent bénévolement de leur temps pour être apparié avec des doctorants d’universités africaines qui entreprennent des recherches dans le même domaine qu’eux. Cet appariement a pour but d’encadrer et de conseiller les étudiants tout au long de leur cycle de doctorat.

Les mentors lisent et commentent les propositions et les chapitres de la thèse des étudiants et les aident à trouver des lectures pertinentes. Ils mettent également les étudiants en contact avec d’autres moyens de soutien au sein de leur propre réseau en vue d’une participation à des ateliers et à des conférences et à la co-publication. Les mentors fournissent aux étudiants les conseils méthodologiques et épistémologiques critiques dont ils ont besoin pour leurs études doctorales et assistent les étudiants pour qu’ils finissent la rédaction de leur thèse dans les délais prévus par le programme.

Appel à candidatures : À annoncer

 

Soutien du CODESRIA aux écoles doctorales

 

En 2017, le CODESRIA a lancé une nouvelle intervention ciblant les écoles doctorales et la reconstruction des infrastructures savantes et des communautés académiques dans les sciences humaines et sociales (SHS). Cette intervention vise à obtenir une amélioration des capacités de recherche, de collaboration et de mise en réseau en SHS au sein des universités africaines.

Dans le cadre de cette intervention, le Conseil entend renforcer la capacité des universités à remplir leur mission de recherche, en plus de celle d’enseignement; aider les jeunes chercheurs à mieux s’équiper pour aborder les questions épistémologiques et méthodologiques liées à leur recherche; et améliorer leur capacité à interroger de manière critique les développements théoriques, conceptuels et méthodologiques dans les sciences humaines et sociales. L’objectif global est de restaurer et/ou d’améliorer la culture du séminaire au sein des écoles et centres de sciences humaines et sociales et des écoles doctorales dans les universités africaines, tout en encourageant l’utilisation d’approches multi et interdisciplinaires. Le soutien comprend les engagements suivants :

  • Séminaires scientifiques qui exposent les jeunes universitaires et doctorants à la littérature pertinente, aux débats actuels et aux approches théoriques en relation avec un sujet donné.
  • Instituts de méthodologie.
  • Ateliers d’écriture et de publication scientifiques.

Pour bénéficier de ce soutien et promouvoir le partage des connaissances sur le continent, l’une des conditions requises est l’implication d’universitaires d’une autre université africaine ou de la diaspora dans la supervision pédagogique des réunions. Le résultat envisagé est une communauté de recherche africaine forte dans les sciences humaines et sociales qui peut se positionner dans les réseaux de recherche internationaux. Une autre contribution consiste à renforcer la capacité institutionnelle des centres de sciences humaines et sociales en leur offrant la possibilité d’améliorer leur capacité générale à gérer la recherche.

Au cours des 5 dernières années, 28 établissements ont été sélectionnés pour bénéficier de cette subvention. Il s’agit d’établissements situés dans des pays francophones et anglophones. D’après leurs commentaires, le fait de recevoir cette subvention a amélioré leur capacité à former des doctorants et a contribué à renforcer leurs institutions.

Bourses d’études approfondies en sciences humaines du CODESRIA

Cette bourse vise à soutenir les chercheurs chevronnés qui travaillent dans les sciences humaines, pour qu’ils puissent produire un ouvrage qui contribue à défricher de nouveaux terrains dans l’étude des sciences humaines en Afrique.

Il pourrait s’agir de questions de théorie, de concept ou de méthodologie, ou de nouvelles propositions sur les manières d’étendre la portée des sciences humaines sur le continent au-delà des disciplines académiques traditionnelles, pour englober des domaines émergents comme les sciences humaines numériques ou publiques. Plus important encore, le programme est heureux de montrer comment les disciplines traditionnelles des sciences humaines pourraient s’adapter ou être adaptées aux domaines d’étude émergents.

Dans le cadre de la bourse de recherche approfondie en sciences humaines 2020/2021, le Conseil a attribué le premier lot de subventions à cinq lauréats: